Les canaux en canoë, kayak et paddle

Crédit photo : Emmanuel Berthier – CRTB – Stand up paddle à la chapelle Saint-Gildas (56)

À fleur d’eau dans un kayak, ou dominant le cours d’eau sur un paddle : il existe d’autres manières de naviguer sur les canaux de Bretagne. À bord de ces petites embarcations, partez à la découverte d’un patrimoine souvent insoupçonné. Une autre manière d’arpenter le centre-ville de Rennes, d’admirer en contre-pied les cités historiques de la région ou de partir à la découverte de la biodiversité bretonne.

Le réseau des canaux et les services

Aux côtés de la navigation fluviale, les activités nautiques « légères » se prêtent également parfaitement à la découverte des canaux, car elles permettent de profiter pleinement de la quiétude des lieux.

Mais si la randonnée en canoë, kayak et paddle y est autorisée, des précautions s’imposent : ces activités doivent être uniquement pratiquées sur les portions navigables. Certains bras hydrauliques d’accès aux vannages sont en effet très dangereux du fait du courant et des chutes d’eau, et toute navigation y est donc interdite. Les risques sont d’autant plus présents pour de frêles embarcations.

Les modalités d’éclusage

Pour les kayaks et les canoës individuels ou les paddles, l’éclusage n’est pas autorisé. Pour y pallier, la Région met en place des cales de mise à l’eau et pontons à l’amont et à l’aval de chaque écluse afin de pouvoir débarquer et franchir l’ouvrage sans difficulté.

Les canoës et kayaks navigant à plusieurs embarcations peuvent quant à eux passer les écluses, à la condition de disposer d’un cordage de 10 m par embarcation et que les navigant∙e∙s portent leur gilet de sauvetage lors de la manœuvre. Mais attention : sur certaines voies d’eau, il est nécessaire de prévenir pour demander un éclusage.

En images

1 sur 8
Kayakistes descendant les glissières de l'écluse de Glomel (22)
Crédit : Simon Bourcier – CRTB
En canoë, kayak et paddle

Kayakistes descendant les glissières de l’écluse de Glomel (22)

2 sur 8
Trois kayakistes sur la Vilaine, quai Emile Zola à Rennes (35)
Crédit : Noé C. photography – CRTB
En canoë, kayak et paddle

Kayakistes sur la Vilaine, quai Emile Zola à Rennes (35)

3 sur 8
Paddle sur le lac de Guerlédan à Saint-Aignan (56)
Crédit : Emmanuel Berthier
En canoë, kayak et paddle

Paddle sur le lac de Guerlédan à Saint-Aignan (56)

4 sur 8
Kayak double passant sous le Vieux pont de Léhon (22)
Crédit : Emmanuel Berthier
En canoë, kayak et paddle

Balade en kayak à Léhon (22)

5 sur 8
Vélo et kayak sur le canal de Nantes à Brest
Crédit : Simon Bourcier – CRTB – Vélo et kayak sur le canal de Nantes à Brest
En canoë, kayak et paddle

Sur les canaux de Bretagne, toutes les pratiques sportives trouvent leur place.

6 sur 8
Deux kayakistes devant l'abbaye de Bon Repos (22), sur le canal de Nantes à Brest
Crédit : Vincent Robinot
En canoë, kayak et paddle

Kayakistes devant l’abbaye de Bon Repos (22), sur le canal de Nantes à Brest

7 sur 8
Kayakiste sur la Rance (35)
Crédit : Emmanuel Berthier – CRTB
En canoë, kayak et paddle

Les canaux ouvrent sur les estuaires – ici, la Rance

8 sur 8
Deux pratiquants de stand up paddle sur le canal du Blavet à la chapelle Saint-Gildas (56)
Crédit : Emmanuel Berthier – CRTB – Stand up paddle à la chapelle Saint-Gildas (56)
En canoë, kayak et paddle

Stand up paddle à la chapelle Saint-Gildas (56)

Vive l’eau vive !

Si ces activités sont idéales pour naviguer tranquillement au fil de l’eau, le canoë, le kayak et le paddle se pratiquent également en mode plus sportif sur les canaux ! Plusieurs sites aménagés (Saint-Domineuc et Saint-Gregoire sur l’Ille-et-Rance, Baud, Pontivy ou Lochrist sur le Blavet, Josselin, Rohan ou Redon sur le canal de Nantes à Brest) disposent de véritables stades d’eau vive, pour le plaisir des aficionados.

Hébergements & activités

Visite de musée, de zoo ou d’abbaye, parcours accrobranche, spa ou même pause pour la nuit… Vous souhaitez faire une étape au bord de l’eau pour une autre activité ou vous reposer ? Les abords des canaux regorgent de bonnes adresses à moins de 5 km de l’eau !

Sécurité et charte des bons usages

  • Ne circulez que sur les sections navigables ; les sections non navigables peuvent être très dangereuses pour de petites embarcations.
  • Ne passez pas les écluses en canoë et kayak individuel ou paddle ; utilisez les cales et pontons.
  • Pour les canoës et kayaks multiples, portez votre gilet de sauvetage lors des éclusages.
  • Remportez vos déchets.
  • N’allumez pas de feux.
  • Ne pénétrez pas sur les écluses ; il en va de votre sécurité.
  • Respectez les lieux privatifs de l’éclusier∙ère.
  • Respectez le travail des agents des voies navigables ; ne gênez pas leur passage.
  • Renseignez-vous sur les conditions météo avant de partir.