La VilaineRennes-Arzal

Crédit photo : Ronan Gladu - CRTB

Entre versants escarpés et paysages champêtres, naviguez jusqu’à la mer sur le plus grand fleuve de Bretagne. Autrefois capricieuse, la Vilaine est aujourd’hui une voie d’eau qui se parcourt avec aisance, notamment parce qu’elle est très large. Avant la construction du barrage d’Arzal, la mer y remontait jusqu’à Redon : un caractère maritime, dont les paysages et la végétation témoignent encore. En amont d’Arzal, amatrices et amateurs de nautisme en tout genre naviguent et se croisent, à bord de leurs voiliers et de leurs péniches.

Zoomez sur la carte interactive et cliquez pour retrouver le détail de tous les services.

Conditions de navigation sur la Vilaine

Mouillage théorique : 1,60 m (4,30 m entre Redon et Arzal)
Hauteur libre : 3,20 m de Rennes à écluse Le Boël 7 – 3,7 m de écluse Le Boël 7 à Redon – 25 m de Redon à Arzal
Écluses : 4,7 x 27 m (écluse Arzal 14 : 12,90 x 85 m)
Vitesse : 10 km/h en section naturelle et 6 km/h en section canalisée

Règlement général de navigation

Règles de croisement, horaires de navigation ou encore modalité d’éclusage : certaines informations sont indispensables pour une croisière en toute sérénité. Pour les connaître, consultez les conditions générales et particulières de navigation :

Téléchargez le règlement général de navigation

Afin de vous assurer de la navigabilité du canal, consultez les avis à la batellerie.

Passage des écluses

Au cours de votre navigation, vous serez amené∙e à passer de nombreuses écluses. À ce jour, tout passage d’écluse en Bretagne requiert une intervention humaine. Les modalités diffèrent selon les écluses.

Pour le canal la Vilaine, l’éclusage se fait majoritairement sans préavis. Seule exception, le passage de l’écluse Dupont des Loges à Rennes se fait uniquement sur réservation, 48h à l’avance, en appelant du lundi au vendredi au 02 99 84 47 60.

Téléchargez l’annuaire des écluses.

Entrée fluvio-maritime de la Vilaine

Pour entrer sur la Vilaine depuis l’Océan atlantique, vous devrez passer deux obstacles : le barrage d’Arzal et le pont de Cran.

En images

1 sur 10
Trois kayakistes sur la Vilaine, quai Emile Zola à Rennes (35)
Crédit : Noé C. photography – CRTB
Activités

Kayakistes sur la Vilaine, quai Emile Zola à Rennes (35)

2 sur 10
La cale de Pont-Réan (35) sur la Vilaine
Crédit : Simon Bourcier – CRTB
Patrimoine et paysages

La cale de Pont-Réan (35)

3 sur 10
Le port de La Roche-Bernard (56), passage de la Vilaine dans le Morbihan
Crédit : Emmanuel Berthier – CRTB
Patrimoine et paysages

Passage de la Vilaine au Morbihan à La Roche-Bernard (56)

4 sur 10
Cavaliers le long de la rivière
Crédit : Simon Bourcier – CRTB
Activités

Randonnée équestre le long de la Vilaine », sur le pont de la commune de Guichen (35)

5 sur 10
La Vilaine à Redon (35)
Crédit : Alexandre Lamoureux – CRTB
Patrimoine et paysages

La Vilaine à Redon (35)

6 sur 10
Toue (embarcation typique de la région) navigant sur sur la Vilaine
Crédit : Eric Grange – CRTB
Patrimoine et paysages

Balade en toue (bateau de pêche fluvial traditionnel) sur la Vilaine

7 sur 10
Photo ancienne en noir et blanc - La Vilaine à Cesson (35)
Crédit : La Tour Alain – Collections musée de Bretagne et écomusée du Pays de Rennes
Le canal autrefois

La Vilaine à Cesson (35)

8 sur 10
Photo ancienne en noir et blanc - Travaux de couverture de la Vilaine (35) à Rennes en 1963
Crédit : Michalowski Sigismon – Collections musée de Bretagne et écomusée du Pays de Rennes
Le canal autrefois

Travaux de couverture de la Vilaine à Rennes (35) en 1963

9 sur 10
Vue sur la Vilaine sur le site naturel de La Courbe, à Bourg-les-Comptes (35)
Crédit : Emmanuel Berthier
Patrimoine et paysages

Vue sur le canal sur le site naturel de La Courbe, à Bourg-les-Comptes (35)

10 sur 10
Bateau sur la Vilaine , dans la vallée boisée de Corbinières et l'aqueduc ferrovière de Guipry-Messac (35)
Crédit : Emmanuel Berthier – Sur la Vilaine, dans la vallée boisée de Corbinières et l’aqueduc ferrovière de Guipry-Messac (35)
Patrimoine et paysages

Sur la Vilaine, dans la vallée boisée de Corbinières et l’aqueduc ferrovière de Guipry-Messac (35)

Une expérience touristique unique

Ville de Redon (35) et la Vilaine à la tombée de la nuit
Crédit photo : Alexandre Lamoureux – CRTB
Redon (35) et la Vilaine à la tombée de la nuit

Le moulin du Boël, les maisons éclusières fleuries, les rives bordées de roches…La Vilaine offre une expérience touristique au cœur de la nature et de l’histoire bretonne : l’idéal pour un grand bol d’air frais ! Redécouvrez également Rennes et ses quartiers sous un autre jour.

Histoire du canal

Si les traces de navigation commerciale sur la Vilaine remontent au IXe siècle, les premiers projets d’aménagement datent de 1160. Dix premières écluses sont mises en place entre 1575 et 1585. Suite à l’incendie de Rennes en 1720 et le besoin de matériaux de reconstruction, un nouveau projet pour la navigation sur la Vilaine voit le jour sous l’impulsion de l’architecte Robelin. Les travaux ne débuteront réellement qu’en 1783. Au XVIIe siècle, les nombreux blocus maritimes sous le règne de Louis XIV encouragent un projet de canalisation de la Rance et une liaison avec la Vilaine par le Meu.

Le saviez-vous ?

Le nom de la Vilaine tirerait son origine d’une ancienne dénomination bretonne, ar ster vilen, « la rivière aux moulins ». Fort probable au vu des nombreux moulins qui bordent son cours encore aujourd’hui. Mais une autre explication semble également crédible : son nom originel pourrait également être ar ster velen, « la rivière jaune » en raison de la couleur boueuse de ses eaux lors des crues.

Les maisons éclusières

La maison éclusière d'Apigné (35)
Crédit photo : Région Bretagne
La maison éclusière d’Apigné (35) sur la Vilaine

Les plus anciennes maisons éclusières de Bretagne datent de la canalisation de la Vilaine, entre Pont-Réan et Rennes. Elles sont en schiste rouge et reconnaissables à leur forme évasée, leur toit à quatre pentes et leurs annexes symétriques de chaque côté. Elles sont déclinées sous forme de longère entre Pont-Réan et Malon. Cette voie d’eau présente le moins d’unité architecturale car sa canalisation s’est étalée entre le XVIe et le XVIIIe, sans projet global.

Pour en savoir plus sur les maisons éclusières de Bretagne : http://patrimoine.bzh


Commandez les guides pratiques !

Pour vous aider à préparer votre séjour, la Région édite une carte dépliante ainsi que 2 guides pratiques dédiés à la navigation et à la randonnée sur les canaux, disponibles dans tous les points d’information touristique aux abords des voies navigables.

Carte_Canaux_de_Bretagne

Guide navigation_Canaux de Bretagne

Guide randonnée_Canaux de Bretagne

Vous pouvez également en faire la demande : vn-usagers@bretagne.bzh

Partager :