Les arbres des canaux

Crédit photo : Aurélie Stapf- Vélodyssée – CRTB

Le long des voies d’eau bretonnes, vous bénéficierez de l’ombre bienfaisante d’un patrimoine arboré exceptionnel : on dénombre pas moins de 32 000 arbres et 440 ha de surfaces boisées sur le domaine public fluvial. Nombreux d’entre eux sont centenaires et ont été témoin de l’évolution des canaux. La Région et ses agent∙e∙s assurent une gestion durable de ces arbres et veillent à valoriser localement le bois issu de leur entretien.

  • 2688 m3
    de bois valorisé en 2020
  • + de 100
    essences différentes
  • 2 400
    arbres plantés entre 2020 et 2022.

En images

1 sur 9
Aquarelle Bouleau double
Crédit : Pierrick Legobien
Bouleau

Le bouleau verruqueux (le Bouleau pubescent se retrouve dans les zones humides) est un arbre de taille moyenne (15 à 25 m de haut), qui, à l’âge adulte, possède une très belle écorce qui blanchit et craquelle.

2 sur 9
Aquarelle robinier faux acacia
Crédit : Pierrick Legobien
Robinier faux accacia

Les fleurs du robinier faux acacia sont très appréciées des abeilles et des bourdons et le miel produit par ces insectes donne l’un miel de printemps les plus appréciés. Autre atout, le bois du robinier présente des qualités exceptionnelles comparables à des bois exotiques. On dit qu’il s’agit d’un bois imputrescible (qui ne peut pas pourrir).

3 sur 9
Aquarelle Fleurs et fruits de merisier
Crédit : Pierrick Legobien
Merisier

Cet arbre fruitier offre des paysages magnifiques lorsqu’il fleurit au printemps. Les fruits sont très appréciés des animaux fréquentant les canaux bretons. Son bois, recherché par les ébénistes, possède une gamme de couleurs allant du brun rosé clair à jaunâtre.

4 sur 9
Aquarelle Noyer commun
Crédit : Pierrick Legobien
Noyer commun

Le Noyer commun est un arbre remarquable pouvant atteindre 30 m de hauteur. Il n’est pas très représenté le long des canaux bretons mais les éclusiers avaient autrefois pour habitude de les planter à proximité des maisons éclusières pour assurer un complément de nourriture.

5 sur 9
Aquarelle groupe de 3 tilleuls le long du canal
Crédit : Pierrick Legobien
Tilleul

Le Tilleul est un arbre dont la longévité est remarquable ; de nombreux sujets sont multicentenaires. On le retrouve régulièrement le long des canaux bretons et plus particulièrement à proximité des maisons éclusières. En effet, ses fleurs disposent de propriétés médicinales notamment pour guérir les inflammations et les irritations des muqueuses (rhume, pharyngite …).

6 sur 9
Aquarelle Frêne commun
Crédit : Pierrick Legobien
Frêne

C’est l’arbre typique des grandes vallées alluviales. On le retrouve en grand nombre dans les vallées de la Vilaine et de l’Oust. Sur ces secteurs, de nombreux sujets sont centenaires et majestueux. Malheureusement, la chalarose, apparue en France en 2008, est une maladie causée par un champignon microscopique, qui affecte cette espèce.

7 sur 9
Aquarelle Platane
Crédit : Pierrick Legobien
Platane

C’est un arbre qui peut atteindre sans trop de difficulté les 35 m de haut. Son écorce est caractéristique : elle se fissure en écailles laissant apparaitre des zones jaunâtres.

8 sur 9
Aquarelle Pins maritimes et sylvestres le long du canal
Crédit : Pierrick Legobien
Pins

Les résineux ne sont pas très communs le long des canaux bretons. On les retrouve tout de même ici et là. Les pommes de pin sont très appréciées des écureuils.

9 sur 9
Aquarelle alignement de Hêtres le long du canal
Crédit : Pierrick Legobien
Hêtre

Avec le Chêne pédonculé, le Hêtre est l’un des deux arbres emblématiques des canaux bretons. Les Hêtres plantés il y a un siècle ou deux sont majestueux. Les troncs des sujets les plus grands ressemblent à des pieds d’éléphant. Malheureusement, avec le réchauffement climatique, cet arbre souffre de plus en plus des étés chauds et secs.

Une variété d’essences

Contrairement à d’autres canaux comme le canal du midi uniquement planté de platanes, les espaces verts des canaux de Bretagne abritent, tout le long, un patrimoine arboré à la fois riche (440 d’espaces boisés) et diversifié : on y trouve plus de 100 essences différentes ! Dans cette belle diversité d’essences, on recense aux côtés des 31 % de chênes indigènes, 12% de hêtres, 9 % de frênes, 14% de peupliers, 4 % de châtaigners ou encore 5% d’érables Sycomores.

Renouveler pour préserver

Alignement de jeunes arbres nouvellement plantés le long d'un canal
Crédit photo : Région Bretagne
jeunes arbres nouvellement plantés le long d’un canal

Nous préservons ce riche patrimoine pour les générations futures ! Ainsi pour favoriser la biodiversité des canaux bretons, 10 % des surfaces boisées sont laissés à l’état naturel afin de maintenir des « ilots de naturalité » et les arbres vivent jusqu’à leur sénescence. Nous assurons leur renouvellement : chaque année, de nouveaux arbres sont plantés en privilégiant la plantation de jeunes sujets et d’essences locales. Leur entretien est aussi assuré toute l’année, avec une priorité : la sécurité des usagers du canal.

  • Haies bocagères dans un but paysager (en alternant feuillus de haut jet et arbustes bas)
  • Plantations forestières pour renouveler les bois (avec de petits sujets plantés tous les mètres pour pousser haut)
  • Baliveaux d’arbres de 2,5m, le long du canal (plantés à distance définitive en alignement;)

La valorisation du bois

Lorsque des arbres doivent être abattus ou dégagés, c’est tout le bois qui est valorisé. Il est utilisé localement en bois de chauffage (bois buche ou bois énergie) ou en bois d’œuvre pour les besoins des canaux. Avec le label Bois du canal, il est ainsi revalorisée en partie pour la construction du mobilier le long des canaux, comme les tables de pique-nique ou les bancs. Il est aussi utilisé pour réhabiliter les menuiseries des maisons éclusières ou pour construire des abris pour la faune des canaux : hôtels à insectes, nichoirs à oiseaux ou à chauves-souris.

Banc en bois le long du canal
Crédit photo : Région Bretagne
Banc en bois le long du canal

Un abri pour la faune

Parmi les 614 espèces animales connues des canaux bretons, 13 % sont liées aux boisements. On rencontre sur les canaux des espèces communes ou plus rares : chevreuils (comme sur cette vidéo où on aperçoit une chevrette et son petit), oiseaux comme les pics (pic noir, pic épeiche, pic épeichette, pic mar), chauve-souris arboricoles, insectes comme le pique prune, le grand capricorne ou la lucane cerf-volant (ces petits insectes des arbres morts) ou encore amphibiens tels les salamandres, crapauds, tritons qui se nourrissent notamment dans les forêts. Entretenir le patrimoine arboré du canal, c’est contribue à préserver la biodiversité, végétale mais aussi animale.

Chevreuils sur le canal