Le canald'Ille-et-RanceRennes-Dinan

Crédit photo : Donatienne Guillaudeau - CRTB - Le port de Dinan, Ville d'art et d'histoire (22)

Le canal d’Ille-et-Rance est le plus ancien canal artificiel de Bretagne. En amont et en aval du bief d’Hédé‑Bazouges, de nombreuses maisons éclusières aux abords fleuris y trouvent leur place. Découvrez une voie d’eau bucolique bordée d’arbres, de champs et de son chemin de halage !

Conditions de navigation

Mouillage théorique : 1,60 m (2,40 m entre écluse Le Châtelier 48 et vieux pont de Dinan)
Hauteur libre : 2,50 m pour le niveau normal de navigation (NNN) et 2,30 m pour les plus hautes eaux navigables (PHEN)
Écluses : 4,70 x 27,10 m (écluse Le Châtelier 48 : 8 x 34 m)
Vitesse : 6 km/h (10 km/h entre lieu-dit Courbure et écluse Le Châtelier 48) 

Règles de croisement, horaires de navigation ou encore modalité d’éclusage : certaines informations sont indispensables pour une croisière en toute sérénité. Pour les connaître, consultez les conditions générales de navigation.

Afin de vous assurer de la navigabilité du canal, consultez les avis à la batellerie.

Passage des écluses

Au cours de votre navigation, vous serez amené∙e à passer de nombreuses écluses. À ce jour, tout passage d’écluse en Bretagne requiert une intervention humaine. Les modalités diffèrent selon les écluses. Pour le canal d’Ille-et-Rance, l’éclusage fait sans préavis.

Téléchargez l’annuaire des écluses.

Entrée fluvio-maritime

Pour entrer sur le canal d’Ille-et-Rance depuis la Manche, vous devrez passer deux obstacles : le barrage de la Rance et l’écluse Le Châtelier 48. Les horaires d’ouverture de l’écluse du Châtelier dépendent des niveaux dans l’estuaire. Ils sont définis du samedi au vendredi, consultez-les. Pour le barrage, le passage se fait sous certaines conditions, notamment le respect d’un délai de prévenance.

En images

1 sur 9
Balade à vélo le long canal d'Ille-et-Rance, à Dinan (22)
Crédit : Alexandre Lamoureux – CRTB
Activités

Le canal d’Ille-et-Rance, un site idéal pour les balades à vélo !

2 sur 9
L'écluse de Saint-Médard-sur_Ille (35)
Crédit : Jacqueline Piriou – CRTB
Patrimoine et paysages

L’écluse de Saint-Médard-sur-Ille (35)

3 sur 9
Le Vieux pont de Léhon (22)
Crédit : Yannick Le Gal – CRTB
Patrimoine et paysages

Le Vieux pont de Léhon (22)

4 sur 9
Cavaliers en randonnée équestre sur le Mont Garrot, vue sur la Rance (35)
Crédit : Simon Bourcier – CRTB
Activités

Randonnée équestre près de la Rance

5 sur 9
Kayakiste sur la Rance (35)
Crédit : Emmanuel Berthier – CRTB
Activités

Le canal ouvre sur l’estuaire de la Rance

6 sur 9
Photo ancienne en noir et blanc - Vue du canal d'Ille-et-Rance avec à l'arrière plan le pont de chemin de fer, jeunes hommes dans une barque, pêcheur (35)
Crédit : Éditions E. Mary-Rousselière – Collections musée de Bretagne et écomusée du Pays de Rennes
Le canal autrefois

Vue du canal d’Ille-et-Rance au début du siècle

7 sur 9
Photo ancienne en noir et blanc - L'arrivée du bateau Verso à Saint-Grégoire (35)
Crédit : Éditions Warnet-Lefèvre – Collections musée de Bretagne et écomusée du Pays de Rennes.
Le canal autrefois

L’arrivée du bateau Verso à Saint-Grégoire (35)

8 sur 9
Deux cyclistes devant une péniche sur le chemin de halage à Chevaigné (35)
Crédit : Jacqueline Piriou – CRTB
Activités

Les chemins de halage sont accessible à toutes et tous

9 sur 9
Les 11 écluses de Hédé-Bazouges (35), au lever du jour
Crédit : Emmanuel Berthier – CRTB
Patrimoine et paysages

Les 11 écluses de Hédé-Bazouges (35), une véritable échelle aquatique

Une expérience touristique unique

Les onzes écluses d’Hédé‑Bazouges, de jolis petits villages, des demeures d’armateurs, des maisons éclusières… Votre navigation sur le canal d’Ille-et-Rance vous offrira des vues plus jolies les unes que autres. Gardez l’œil attentif !

Promeneurs faisant une pause à Hédé-Bazouges (35), sur une cale de mise à l'eau au bord du canal
Crédit photo : Emmanuel Berthier – CRTB
Pause à Hédé-Bazouges (35)

Histoire du canal

La construction du canal d’Ille-et-Rance commence en 1804, sous Napoléon Ier et se termine en 1832. Le gros de l’ouvrage se concentre sur les 11 écluses de Hédé-Bazouges qui relie les deux rivières. Véritable échelle aquatique, elles permettent le franchissement de 27 m de dénivelé. Jusqu’au début du XXe siècle, la vocation du canal est essentiellement marchande entre Rennes et Saint-Malo, mais petit à petit les chemins de fer puis la route prennent le relais, annonçant le déclin de cette vocation économique. Aujourd’hui, le transport de marchandises a laissé la place au tourisme fluvial.

Les maisons éclusières

La maison éclusière de Ville Morin à Guipel (35)
Crédit photo : Donatienne Guillaudeau – CRTB
La maison éclusière de Ville Morin à Guipel (35)

Les maisons éclusières de cette section, dites « Napoléoniennes » en référence à Napoléon 1er, sont contemporaines du début de la construction du canal d’Ille-et-Rance, entre Saint-Germain-sur- Ille et Tréverien. Plus grandes maisons éclusières de Bretagne, elles sont massives et présentent un décroché en retrait de 4 m de large centré sur la façade, une toiture à quatre pans dite en croupe , un étage et des encadrements de granit.

Pour en savoir plus sur les maisons éclusières de Bretagne : http://patrimoine.bzh